Reconstructionnisme Celte

Définitions

Le reconstructionnisme est le fait de rétablir une culture ou même de pratiquer des religions la plupart du temps polythéistes (païennes), en s’appuyant sur des bases historiques, dans le monde moderne.

‘Celtique’ est un terme générique qui se rapporte à un groupe de cultures qui partagent des similarités de langue ou de culture matérielle (par exemple des styles artistiques, des techniques de construction, etc). Il y a de nombreux groupes différents qui entrent dans ce terme générique. Ils partagent tous une origine commune avec une langue ‘originelle’ généralement nommée proto-Celtique, qui, au fil du temps, a évolué en différents dialectes.
Les groupes linguistiques modernes incluent le gaélique irlandais, le gaélique écossais, le mannois, le gallois, le cornique et le breton. Les groupes historiques incluaient aussi le gaulois, le picte, le brittonique, le cambrien, le galate, le lépontique, le celtibère et le norique.

Le Reconstructionnisme Celtique (CR, pour Celtic Reconstructionism)
Les reconstructionnistes s’intéressent aux croyances et pratiques historiques d’une culture pré-chrétienne spécifique et essaient de faire revivre ces pratiques dans le monde moderne. Contrairement à d’autres groupes reconstructionnistes, le CR est désavantagé parce que les croyances pré-chrétiennes des diverses cultures celtiques ne sont plus connues. Les Celtes pré-chrétiens n’écrivaient pas leurs croyances et leurs pratiques. En fait, Jules César a écrit que les druides gaulois pensait que c’était ‘inconvenant’ de mettre ces choses par écrit. A cause de cela, une reconstruction exacte des croyances et pratiques celtiques pré-chrétiennes est impossible, et le terme ‘reconstructionniste’ n’est pas réellement adapté. Toutefois, le terme a été choisi pour distinguer le paganisme CR des voies païennes éclectiques largement influencées par la Wicca qui étaient le centre d’attention majeur au moment où le CR a été défini.

Le CR se base sur trois sources principales pour reconstruire les croyances et pratiques : l’archéologie, les sources historiques et le folklore. Ces sources forment la base des croyances et des rites CR, ce qui fait qu’on n’y trouve pas les 4 éléments classiques, ni le cercle, on n’y trouve pas le Dieu et la Déesse, ni le Grand Rite, etc. Il n’y a pas non plus besoin de dédication ou d’initiation pour rejoindre la communauté CR, et il n’est pas nécessaire non plus d’avoir des origines celtes, il suffit de se sentir ‘celte de cœur’.

Aucune des sources citées n’est parfaite, et il y a toujours une part d’interprétation entre la recherche et la mise en pratique. Par conséquent, les CR se basent sur ce qu’ils appellent l’UPG (Unverified Personal Gnosis, Gnose Personnelle non vérifiée) pour compléter les blancs. Toutefois, les CR ont tendance à mettre l’accent sur ce qui peut être prouvé (les informations qui sont confirmées par les chercheurs) et à réduire la part d’UPG au minimum.

Comme pour toutes les religions reconstructionnistes, les CR admettent que certains éléments des pratiques pré-chrétiennes ne sont pas possibles ou convenables dans un contexte moderne, nécessairement influencé par les religions abrahamiques (que ce soit au niveau éthique ou au niveau légal). L’exemple le plus flagrant est le sacrifice humain, qui n’est pas toléré parmi les CR, et, pour beaucoup, le sacrifice animal. En dehors du fait que le sacrifice humain est illégal, il est prouvé que les peuples celtiques ont eu recours à d’autres formes d’offrandes : de manière générale, pendant l’ère pré-chrétienne, le sacrifice animal était beaucoup plus fréquent que le sacrifice humain et les offrandes de nourriture et de boissons étaient encore plus fréquentes que le sacrifice animal.

Pour éviter les noms à rallonge, certains CR ont adopté des ‘étiquettes’ pour décrire leurs pratiques spécifiques. On peut ainsi trouver Polythéisme gaélique, Paganachd/Paganacht, Fálachus, ou Ildiachus Gaelach, pour n’en citer que quelques-uns. Le problème majeur est que ce n’est pas vraiment explicite pour les néophytes, ce qui fait que l’étiquette CR reste populaire en tant que terme générique.

source du texte d’origine : ici ; publié également sur Forum Wicca et Esotérisme

A propos Caitlín Urksa nic Mhorrigan

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Explorations Spirituelles, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s