Neuvaine de Samhain

J’ai pour la première fois fait l’acquisition de 3 bougies de neuvaine (les trois couleurs que je vais utiliser pour mon rituel de Samhain) et je les ai reçues aujourd’hui (bon, pas très convaincue par la qualité mais c’est une première, n’est-ce pas).

J’entame donc dès ce soir une neuvaine qui va durer sur toute la période (jusqu’au mi-point) de Samhain, neuvaine destinée, vous vous en doutez sans doute un peu, à favoriser ce qui concerne notre nouveau logement et notre déménagement.

Je fais appel aux esprits de la Terre
Pour épauler ma quête d’une nouvelle tanière.
Je fais appel à toi, Déesse magicienne,
Dame de la croisée des chemins,
Pour subvenir à mon besoin
Et faire que cette maison nous revienne.
Je prie pour l’accomplissement
Des démarches pour ce logement.

A propos Caitlín Urksa nic Mhorrigan

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article a été publié dans Rites et Autres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Neuvaine de Samhain

  1. Eldrid dit :

    Bonjour!
    J’aurais une question! On dit que Samhain est la nouvelle année celte, mais alors en quel année sommes nous?

  2. Eh bien il ne s’agit pas de compter les années, en fait. Il n’y a pas (comme dans le christianisme avec la naissance de Jésus, ou dans d’autres religions) d’événement religieux majeur dans la mythologie/théologie celte qui servirait d’an 0 et à partir duquel on pourrait commencer à compter… D’ailleurs, la spiritualité celto-druidique se basant sur une transmission orale du savoir, il est extrêmement difficile de trouver des sources sur lesquelles fonder quelque chose de solide. On sait malgré tout que les Celtes considéraient Samhain comme la fin et le début du cycle annuel, tout comme ils considéraient que le crépuscule était la fin et le début du cycle quotidien (on en retrouve des traces en anglais, notamment dans l’expression « a fortnight », que l’on traduit par « une quinzaine de jours », mais qui signifie en réalité « fourteen nights »=14 nuits).
    Les spiritualités néo-païennes qui suivent ce calendrier (il y en a plusieurs) s’intéressent au cycle qu’il représente, et au symbolisme qu’il contient, Samhain étant un moment clé du cycle puisque cette fête représente la mort nécessaire pour que la renaissance puisse avoir lieu. C’est un concept majeur des spiritualités en question : une vision cyclique de l’existence (on naît, on vit, on meurt, on renaît), au lieu d’une vision linéaire (on naît, on vit, on meurt, on va au paradis).

  3. Eldrid dit :

    Merci pour ta réponse j’y voie beaucoup plus claire maintenant🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s