Crone, ou quand la traduction approximative nuit…

Je publie ici un texte que j’ai posté ailleurs ce matin, car c’est un point que je trouve relativement important. Je sais que je chipote quand il s’agit de traduire (déformation à la fois professionnelle, intellectuelle et sentimentale), mais là, il y a un sens supplémentaire que les traductions approximatives font disparaître.
En effet, sur les sites anglophones, on trouve Maiden, Mother and Crone, mais les traductions de crone que l’on trouve sur les sites francophones sont bien souvent trop politiquement correctes, et finissent par tuer le sens réel du mot, et par rendre fluffy un aspect de la Déesse qui ne l’est absolument pas.

Je m’explique : je veux bien admettre que l’on traduise maiden par jeune fille ou demoiselle (car maiden porte à la fois ces sens et le sens de vierge, qui a pris un sens très spécifique en français), mais je ne suis absolument pas d’accord pour la traduction de crone par vieille femme ou pire, vieille dame.
Le mot crone, lorsqu’il est employé dans la vie de tous les jours, est véritablement péjoratif, c’est la vieille bique, et le choix de ce mot plutôt que de old lady ou old woman n’est pas anodin. Malheureusement, en ces temps de politiquement correct, parler d’une vieille choque (pour bien aller, il faudrait même dire personne du 3e âge de sexe féminin), alors les francophones qui traduisent les textes mettent vieille dame ou vieille femme.

Seulement voilà, une vieille dame, ce n’est vraiment pas la même chose qu’une vieille bique ! Et confondre les deux (ou masquer la vieille bique sous un terme plus flatteur), c’est oublier/passer sous silence que la crone est d’aspect déplaisant, effrayant, repoussant : ce n’est absolument pas la vieille dame qui sent l’eau de cologne à la lavande ! C’est une vieille bique sauvage et ricanante, qui sent le sang, la moisissure, la pourriture (entre autres), et à qui on n’a vraiment pas envie de faire des bisous.
Et tout est là, car la Vieille nous oblige à aller au-delà de nos peurs, au-delà de notre dégoût. Elle nous demande d’oublier le politiquement correct, la mode, le culte de la beauté, pour aller puiser la sagesse qui se cache derrière son aspect repoussant et effrayant.
Elle nous demande de transcender notre répulsion, car ce n’est qu’en acceptant le fait que nous sommes mortels (et donc « condamnés » à vieillir, à nous rabougrir, à perdre l’énergie, la beauté et la souplesse de la jeunesse), en acceptant que ces changements ne sont pas une déchéance mais l’évolution normale de tout être de chair (qui naît, grandit, mûrit, vieillit, meurt et se décompose…), que nous pouvons atteindre la sagesse et la sérénité qui va avec : le cycle de naissance/vie/mort est indispensable pour qu’il y ait renaissance.
Refuser la décrépitude de l’âge (et appeler la crone une vieille dame), c’est rejeter la sagesse que la Vieille nous apporte, cette sagesse qui vient de l’expérience et des épreuves acquises au fil du temps.

A propos Caitlín Urksa nic Mhorrigan

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Peuple de la Caverne, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Crone, ou quand la traduction approximative nuit…

  1. brulé raphaëlle dit :

    merci pour toutes ces précisions, photos à l’appui, quelle rigolade! j’ai adoré cet article plein d’humour, qui m’amène à me poser la question suivante: à 41 ans, suis je une semi-vieille , ou une semi-crone, je sens que cela va me turlupiner toute la soirée, c’est malin! vos éclaircissements vont m’être d’un précieux secours! d’ailleurs, AU SECOURS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • merci^^ j’avoue que je me suis amusée en mettant les photos d’illustration😀
      pour ce qui est de l’âge généralement considéré comme marquant le passage dans l’aspect « vieille », il est de 56 ans (post-ménopause, de toutes façons)😉

  2. Nekomis dit :

    Très intéressant quand je sait que ma déesse patronne « Morrigan » porte le mot crone dans divers textes anglais.Merci pour cette précision cela m’a permis d’en apprendre un peut plus sur ma déesse patronne🙂

    • D’autant que la Morrigan revêt facilement son aspect de Vieille : il y a plusieurs passages dans la mythologie où elle apparaît comme ça (à Cuchulain notamment). D’ailleurs c’est parce qu’elle est aussi ma patronne que cet article me semblait couler de source : elle ne correspond vraiment pas à l’image d’une vieille dame sentant la lavande… 🙂

  3. Merci pour cette précision de traduction, Morrigan.
    Ça change tout dans la perception des trois aspects de la Déesse que l’on a habituellement et c’est une tres bonne chose.
    Continue de « chipotter », ça apporte du bon !🙂

  4. Lyra Ulchabhan dit :

    Ah enfin ! Ca me turlupinait depuis longtemps aussi de voir que la seule traduction acceptable de ce mot a été faite … dans un épisode de Charmed (où the crone est réellement une vieille bique). Donc merci à toi d’en avoir fait un article détaillé, cela manque trop souvent sur le net😉

  5. Un article qu’il fallait🙂. C’est assez important de bien comprendre les différents aspects des Dieux. Tu nous donnes de super pistes de méditation !!🙂

  6. liliane dit :

    article très intéressant, je m’instruis avec toi Morrigan !!!!
    mais au fait en lisant les com je me dis que j’ai 10 ans de + que le passage « dans l’aspect vieille » !!! mdr je me sens ni « old lady » ni « crone » !!!! je suis une jeune femme un peu agée !!!! loollll
    bisous à toi

    • je n’en doute pas un instant liliane =)
      il est clair que la psychologie de chacun a beaucoup à y voir quand il s’agit de ressentir des liens avec tel ou tel visage (demoiselle, mère ou vieille) de la déesse, ces visages étant, entre autres, en rapport avec le cycle de la nature (printemps, été, automne/hiver) … l’âge n’a pas grand chose à y voir, en fin de compte, car on peut tout à fait travailler avec chacun des aspects à n’importe quel moment de nos vies ^^
      bisous à toi aussi

  7. Morgane la Fae dit :

    Merci pour cette précision de traduction , c’est vrai que l’on souvent bien du mal a trouver des traductions correctes car il on oubli bien souvent qu’une mauvaise traduction peut changer complètement le sens d’un mot , puis donc changer le sens d’un phrase et de tout un texte!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s