Cyprès

Les cyprès sont un genre d’arbres de la famille des Cupressacées originaires des régions tempérées chaudes de l’hémisphère nord. Le nombre d’espèces incluses dans ce genre varie selon les auteurs de 16 à 30, voire plus. De nombreuses espèces sont cultivées comme arbres d’ornement. Le cyprès commun (Cupressus sempervirens) est un arbre représentatif de la flore méditerranéenne, l’arbre des cimetières, symbole du deuil dans le monde méditerranéen.

Les cyprès sont des arbres ou des arbustes buissonnants, sempervirents, pouvant atteindre une hauteur de 5 à 40 mètres. Les feuilles sont en forme d’écailles triangulaires de 2 à 6 mm de long, disposées par paires opposées-décussées recouvrant totalement les rameaux. Elles persistent de 2 à 4 ans. Il existe une forme juvénile, en forme d’aiguilles de 5 à 15 mm de long, rencontrées sur les jeunes sujets de 1 à 3 ans (parfois plus).

Les inflorescences mâles et femelles sont séparées mais présentes sur le même pied, sous forme de cônes soit staminés, soit pistillés. Les cônes femelles globuleux ou ovoïdes, de 8 à 40 mm de long, sont formés de 4 à 14 écailles également disposées par paires opposées-décussées. Elles atteignent leur maturité en 18 à 24 mois après la pollinisation. Les graines sont petites, mesurant de 4 à 7 mm de long. Elles portent deux ailes, de part et d’autre de la graine.

Les origines du cyprès sont aussi mystérieuses que le folklore qui l’entoure. On pense qu’il est originaire de l’ancienne Mésopotamie, entre le Tigre et l’Euphrate, région qui était aussi la terre natale des Etrusques. On pense que ce sont eux qui, à l’origine, ont apporté le cyprès en Toscane lorsqu’ils ont commencé à s’y installer. La longévité du cyprès, le fait qu’il reste toujours vert et sa senteur résineuse lui ont valu son caractère sacré. Les Etrusques plantaient cet arbre tout autour de leurs habitations, aussi près que possible car ils croyaient que son parfum frais purifiait l’air.

Le cyprès est un des arbres d’Hadès, dieu de l’Autre Monde dans la mythologie grecque, et il est dit qu’il vivait près d’un grand cyprès. Les tribus païennes méditerranéennes sculptaient des idoles dans du bois de cyprès car il est remarquablement résistant (presque imputrescible). Les Phéniciens et les Crétois plantaient des cyprès près des tombes pour donner la vie éternelle. On le plante encore près des maisons pour apporter à leurs occupants des vies longues et une bonne santé. La symbolique du cyprès est donc, depuis longtemps, celle de la vie éternelle, à cause de son feuillage toujours vert, de son bois presque imputrescible et de son odeur d’encens. C’est la raison pour laquelle son bois est utilisé pour la fabrication des cercueils des dignitaires civils ou religieux. Dans tout le midi méditerranéen, c’est l’arbre des cimetières, associé à la mort.

En Magie : féminin, Saturne, eau
Parties utilisées : feuilles, brindilles, fruits, écorce, bois, résine et huile essentielle.

Le cyprès peut être utilisé comme ingrédient dans la magie saturnienne : croissance, questions légales, chance, prospérité, spiritualité. Il est utilisé en temps de crise, et plus spécialement à la mort d’un proche. Il soulage l’esprit, et allège la peine si on le porte sur soi lors des funérailles. Les rameaux de Cyprès sont utilisés dans les charmes de protection et de bénédiction. On peut aussi l’utiliser pour la guérison. Le Cyprès étant aussi un symbole d’éternité et d’immortalité, son bois a longtemps été porté pour prolonger la vie, pour faire des baguettes de guérison ou des baguettes d’invocation des dieux. Les racines et les cônes du Cyprès ont eux aussi des pouvoirs de guérison, tout comme le feuillage une fois séché et brûlé comme de l’encens. L’écorce de cyprès, séchée et réduite en poudre, fait également un encens de grande qualité. On peut ainsi consacrer ses outils rituels dans sa fumée.

A propos Caitlín Urksa nic Mhorrigan

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Grotte aux Plantes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Cyprès

  1. Valiel dit :

    Excellent ! Je souhaitais justement étudier cet arbre…. Comme par « hasard » y a plein de choses que je cherchais là-dedans. Et en plus j’en ai un dans mon jardin !

  2. hé hé… le « hasard » (ou plutôt la synchronicité) me fait toujours sourire ^^
    ravie d’avoir pu te donner des pistes😉

  3. Pitzouille dit :

    Merci !
    J’ai sous les yeux la campagne toscane et cet article lui donne une autre dimension🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s