Du Cercle de la Dame d’Argent au Coven Lune Sombre

06/11 : Il y a quelques jours, j’ai lancé sur le forum du CDA un sujet-bilan, histoire de voir où en était le groupe. En effet, après mes bilans de Samhain, il m’a semblé nécessaire de soulever la question de l’investissement moindre de plusieurs d’entre nous (dont je fais partie), pour savoir si, après 2 ans d’existence, le Cercle devait fermer. Je suis contente que la discussion se soit engagée, ça a permis de mettre à plat un certain nombre de choses, et de lever le doute sur d’autres. Pour la plupart, les avis sont globalement positifs en ce qui concerne le côté soutien, espace « intime » où on peut parler entre nous, discuter de nos cheminements, etc. Par contre, au niveau de la pratique, il est clair qu’il y a une baisse de régime, à mon avis, principalement due à deux choses : d’une part, l’éloignement géographique pose problème (il a été une des raisons qui a fait qu’il n’y a pas eu de rencontre cette année, et ça, mine de rien, ça joue beaucoup). D’autre part, nous suivons des voies somme toute différentes, ce qui fait que le groupe a un peu de mal à trouver sa cohésion. La conclusion que je tire de tout ça, c’est que le CDA va certainement continuer, mais sous une forme plus libre, davantage axée sur l’aspect « petite famille de soeurcières »…

Du coup, cela ne comble plus mon besoin (timide certes, mais malgré tout présent) d’exploration du travail de groupe. Je ne suis ni déçue ni amère, loin de là ! Je pense que le CDA n’était que le début de cette exploration – un coup d’essai en quelque sorte – qui m’a permis de mettre le doigt sur certains points forts et certains points faibles. Toutefois, malgré (ou à cause de…) l’évolution récente de mon cheminement, je ressens fortement la nécessité d’aller plus avant dans l’exploration. J’envisage donc sérieusement de retenter l’expérience (pour tout dire, j’ai déjà commencé à mettre en place le « lieu » et, comme vous pouvez le voir dans le titre, j’ai déjà le nom), mais en prenant le temps de réfléchir, pour éviter que les mêmes soucis n’apparaissent. Si j’en parle ici, c’est parce que, parmi les quelques personnes qui viennent lire mon blog, il y en aura peut-être une ou deux qui seront intéressées par l’idée. Si c’est le cas, faites-moi signe

Donc, pour résumer les choses, j’envisage de lancer l’idée d’un coven virtuel (mais pas uniquement, car je crois qu’il est important que le groupe puisse se retrouver « en vrai » de temps en temps). Cette fois, j’utilise ouvertement le mot coven, parce que je pense qu’il exprime plus clairement que le mot cercle ce dont il s’agit : le but est de pratiquer des célébrations rituelles pour les sabbats, les pleines lunes et les lunes noires (dans la mesure du possible, bien entendu, les emplois du temps n’étant pas toujours aussi élastiques qu’on le souhaiterait).
Au niveau du fonctionnement : 
pas de hiérarchie, le statut de « grande gouroute » ne me convenant pas du tout  (au niveau du forum, il y aura un statut de modérateur, mais ce sera simplement d’un point de vue technique). Les décisions concernant le groupe seront prises par consensus.
spirituellement : je vois plus facilement un groupe féminin (parce que c’est plus facile de créer des liens « entre filles »), globalement éclectique (mais pas fluffy bunny), polarités clair/sombre et masculin/féminin, à parts égales.
la pratique : principalement un travail de groupe « à distance », le même jour à la même heure. Un travail mensuel de connexion, les sabbats et certaines célébrations lunaires (pleine lune et/ou lune noire), selon les dates où tombent les phases, et les disponibilités de chaque membre.
les rencontres : périodiquement (à voir selon les possibilités matérielles, mais au moins une fois par an), nécessaires pour créer des liens forts, autres que virtuels, entre les membres du groupe. Les rencontres posent 2 problèmes : d’une part la nécessité de limiter l’éloignement géographique (je penche pour une zone « grand Sud », mais il faudra voir selon les personnes qui se manifesteront) ; d’autre part, peut-être limiter le nombre de personnes impliquées (plus ce nombre est important, plus il est difficile de trouver des compromis)… à moins de faire 2 sous-groupes (filles du Nord et filles du Sud)  

Voilà où j’en suis de mes réflexions pour le moment… Je reviendrai sans doute ajouter des choses dans cet article au fur et à mesure.

10/11 : Etant donné que nous sommes déjà 4, je pense que l’on peut considérer que le Coven Lune Sombre n’est plus simplement un projet mais une entité réelle . Il reste encore beaucoup de choses à mettre au point, mais la date du premier travail de groupe est d’ores et déjà fixée au samedi 19 novembre.

A propos Caitlín Urksa nic Mhorrigan

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Explorations Spirituelles, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Du Cercle de la Dame d’Argent au Coven Lune Sombre

  1. Ko'chka dit :

    Je n’ai jusqu’à maintenant jamais ressenti le besoin de ritualiser en groupe mais j’ai envie depuis un moment maintenant de partager un peu plus ma spiritualité, d’échanger et d’apprendre d’un groupe. Aussi, je suis très intéressée par ton idée🙂

  2. Nokomis dit :

    Coucou Morrigan,

    Pour ce qui est du CDA ça veut dire le Coven va le compléter? ou c’est totalement autre chose?
    J’aime beaucoup le CDA mais j’avoue ressentir une petite frustration quand à la pratique et la participation très réduite …
    C’est sur que je serai très tenter, j’ai besoin d’être encadrer et j’ai envie de pratiquer régulièrement …
    Tu pourra compter sur ma candidature dans les jours à venir😉

    J’espère juste que ça va pas faire comme sur le CDA même si j’apprécie beaucoup l’esprit familiale de notre groupe. Mais j’avoue avoir aussi d’autres attentes …🙂 :$

    • Le Coven sera dans le même esprit, mais différent, car vraiment basé sur la pratique de groupe (à distance certes mais groupe quand même), car moi aussi je trouve qu’il manque vraiment quelque chose dans notre petit cercle.
      Donc, tout comme Ko’chka, si tu es intéressée, tu es tout à fait la bienvenue😀

  3. Saile dit :

    J’avoue que je serais bien tentée aussi. Au bout d’un certain temps, la pratique en solitaire paraît routinière. Je pense que j’aimerais voir de quoi il retourne dans un groupe. Donc, s’il reste une petite place pour moi, je suis intéressée.😉

  4. Aucun souci, il y a une petite place pour toi😀

  5. Seelie dit :

    Bonjour Morrigan!

    Je souhaiterais savoir s’il resterait une petite place dans le Coven de la Lune Sombre?
    Tout comme certaines, je ressens également un manque au CDA. Malgré les efforts de chacune, j’ai l’impression qu’il n’y a pas vraiment d’échanges, et c’est que je souhaiterais trouver au Coven.

  6. Eh bien tu peux déjà t’inscrire sur le forum pour avoir plus d’infos et voir si ce qui y est proposé te convient🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s