Grève, crise, et coup de gueule du matin…

Extrait d’un article du Monde :

Le juge administratif contrôle la mesure de réquisition et peut la suspendre en référé si elle n’est pas justifiée, ou se révèle excessive, dans le cadre du contrôle de proportionnalité. Si le juge constate que d’autres moyens pouvaient être recherchés, ou que la réquisition porte sur une durée ou un nombre de travailleurs excessifs, l’arrêté sera suspendu.

La réquisition de grévistes ne peut jamais être demandée au juge judiciaire ni ordonnée par l’employeur. L’Organisation internationale du travail n’admet ce type de restrictions au droit de grève que lorsque sont en cause la sécurité des personnes ou leur santé, et non pas pour des enjeux industriels, ou encore liés à l’enseignement, la circulation ou l’énergie… C’est aussi au regard du droit international que doit être examinée la légalité ou non des arrêtés préfectoraux qui sont actuellement pris concernant les dépôts de carburant.

Ces décisions sont motivées au visa de l’approvisionnement en hydrocarbures des transporteurs, des distributeurs, des entreprises, mais cela ne cadre pas avec les critères de la loi et ne justifie pas la mobilisation des pouvoirs de police des préfets. La référence à la nécessité d’alimenter les particuliers en fioul domestique est citée mais sans démonstration d’un enjeu de salubrité ou de santé publique.

Bien sûr, on peut être agacé par les perturbations générées par les grèves. Bien sûr, on peut rouspéter parce que les grèves actuelles risquent de poser problème pour partir en vacances… Malgré tout, lorsqu’on voit que 69% de la population soutient le mouvement actuel, l’affirmation de « prise en otage » lancée par le gouvernement est un peu excessive, et la réquisition par la force l’est encore plus ! Etre agacé parce qu’on ne va pas pouvoir partir en vacances ou parce qu’on ne peut pas faire le plein de sa voiture, c’est oublier qu’en France, il y a des tas de gens qui ne peuvent pas se permettre de partir en vacances, c’est oublier que si les mouvements de grève actuels sont si nombreux, c’est parce qu’il y a, de la part du gouvernement, un refus de dialogue.

Ce n’est pas tant la réforme des retraites qui est en cause, au fond, c’est un ras-le-bol général face à des élus qui ont oublié qu’ils doivent leur place à une majorité de citoyens, majorité qui, aujourd’hui, est mécontente et le montre. Menacer, bafouer les droits des uns et des autres, faire passer de force des décisions qui sont désapprouvées par une majorité de gens, réprimer par la violence (physique ou verbale), ce n’est pas mon idée de la démocratie, désolée… Autour de moi, je vois de plus en plus de gens qui ont du mal à boucler les fins de mois, et la fameuse « crise » n’y est pour rien ! Quand je vois que pour réduire le déficit, dans le cadre de la lutte contre les niches fiscales, on propose de taxer les mutuelles, ça me révolte ! Je n’ai pas pour habitude d’étaler mes convictions, mais là, c’en est trop : il faut que les gens continuent à bouger, à dire qu’ils en ont assez qu’on les prenne pour des imbéciles et qu’on les presse jusqu’au trognon.

A propos Caitlín Urksa nic Mhorrigan

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Grognements, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s